Les jardiniers et amoureux des plantes qui s’adressent à elles sont-ils fous ? Pas si sûr ! En effet, diverses expériences semblent montrer que les végétaux ne sont pas insensibles à ce que nous pouvons leur dire et même ressentir.

C’est le chercheur Cleve Backster qui fut le premier à démontrer que les plantes sont réceptives aux intentions humaines.

Pour essayer de savoir si la plante pouvait montrer des signes d’émotions, il a relié celle-ci à un polygraphe. Le résultat fut plus que surprenant : rien qu’en pensant à aller chercher une boîte d’allumettes pour brûler une des feuilles, le tracé du polygraphe se mit à prendre de plus en plus d’ampleur, jusqu’à franchir le bord supérieur du papier.

Le chercheur confirma par la suite cette expérience par de nombreuses autres, aboutissant toujours à la même conclusion : les plantes sont sensibles aux émotions et aux intentions humaines.

Une autre expérience menée cette année par la chaine de magasins Ikea, qui visait à lutter contre le harcèlement scolaire aux Émirats arabes unis, va dans le même sens.

Pour l’expérience, deux plantes ont été placées côte à côte et des élèves ont été invités à complimenter et dire des mots doux à l’une, et à agresser verbalement et critiquer l’autre. Des paroles qui ont été enregistrées et transmises aux plantes pendant 30 jours.

Au terme de ces 30 jours, tandis que la plante complimentée continuait de pousser, la plante intimidée, elle, voyait ses feuilles ternir et tomber. Elles étaient pourtant exposées de la même manière au soleil et avaient reçu la même quantité d’eau.

Voici la vidéo de l’expérience :