La pluie fait apparaître la poésie à Boston. Grâce à un produit hydrofuge et à un simple pochoir, une association s’est mise en tête d’intéresser les habitants à la poésie. Pari réussi.

Les poètes de Boston sont à l’honneur sur les trottoirs

Quand il pleut à Boston, les rues se font poétiques. Grâce à une initiative de la mairie et de l’association Mass Poetry, des poèmes font leur apparition sur les trottoirs dès que le béton est humide.

Le projet baptisé « Raining Poetry » s’est donné l’ambition de faire connaître aux habitants de Boston les nombreux poètes qui ont vécu dans leur ville. Pour le démarrage de l’opération, quatre poèmes ont donc été sélectionnés par la poétesse Danielle Georges, elle-même bien connue dans le Massachusetts : E. e. Cummings, poète avant-gardiste du début du XXe siècle, Sylvia Plath, poétesse et icône féministe et Langston Hughes, membre du mouvement afro-américain de la renaissance de Harlem.


Un produit hydrofuge qui apparaît sous la pluie


Pour réaliser leurs œuvres, les artistes de l’association Mass Poetry utilisent un pulvérisateur d’hydrofuge biodégradable, ainsi que des pochoirs réalisés par des artistes locaux. Ils parcourent ensuite les rues de Boston pour réaliser leurs œuvres. Une fois sec, le produit s’efface, de sorte que le poème devient invisible, jusqu’à la prochaine averse. Une fois mouillée, la zone qui entoure le poème se foncera progressivement et les Bostoniens pourront alors profiter de ces poèmes au cours de leurs déambulations dans les rues.


D’autres projets sont en cours et l’association a lancé un appel aux dons sur son site internet, sur lequel elle propose aux internautes de donner 25 $ pour voir apparaître de nouveaux vers sur un trottoir de Boston.

Vous aimerez aussi Découvrez Boston, USA