La gastroentérite peut apporter des difficultés pour se nourrir à ceux qui en sont victimes. En ces temps d’épidémie, quelques conseils pour bien choisir ses aliments.

L’épidémie de gastroentérite reprend partout en France

Après une légère accalmie pendant les vacances de la Toussaint, l’épidémie de gastro-entérite revient en force dans de nombreux départements français. Mercredi 22 novembre, le réseau Sentinelles a annoncé que le seuil épidémique était désormais dépassé. Dans les Hauts-de-France, en Alsace, dans les Pays de la Loire ou encore en Paca, le nombre de cas se multiplient.

La gastroentérite se caractérise par des diarrhées aigües, des crampes abdominales violentes et des nausées qui peuvent durer jusqu’à 5 jours. Les personnes qui en sont victimes peuvent avoir des difficultés à se nourrir pendant ces quelques jours, et pourtant, bien soigner son alimentation en cas d’infection peut être d’un grand soutien dans la guérison.

Privilégier les fibres solubles

Bien s’alimenter commence d’abord par une bonne hydratation. Il est très important de remplacer les pertes de liquides engendrées par les diarrhées, par de l’eau ou des solutions de réhydratation orales disponibles en pharmacie. Il est conseillé de toujours bien se nourrir, même si cela peut être difficile. Manger plus souvent en plus petite quantité peut améliorer l’absorption des aliments.

Les fibres solubles vous seront d’un grand secours. Elles ont en effet la capacité de former un gel dans les intestins et de retenir une partie de l’eau que vous ingérez. Haricots, pois sec, produits à base d’avoine sont particulièrement recommandés pour combattre les diarrhées aigües. Plus faciles à manger, vous pouvez également vous orienter vers des fruits de la passion, des avocats ou encore des figues séchées. Évitez enfin tous les aliments qui, au contraire, stimuleront vos fonctions intestinales. Sont concernés les aliments riches en fibres insolubles tels que le son, le blé, les céréales de blé, les grains entiers et la plupart des légumes et des légumineuses.

Vous aimerez aussi Le froid arrive : comment échapper aux premières maladies ?