Que ce soit au niveau de l’alimentation ou du mode de vie, en naturopathie, on ne prend pas soin de soi de la même manière à chaque saison. Zoom sur les façons de se faire du bien en automne.

Qu’est-ce que la naturopathie ?

La naturopathie est classée au 3e rang des médecines traditionnelles par l’OMS, derrière la médecine traditionnelle chinoise et l’ayurvéda. Elle regroupe un ensemble de méthodes de soins naturels et biologiques visant à maintenir ou à restaurer un état de santé optimal.

Que préconise la naturopathie en automne ?

Si tout le monde est différent et que la naturopathie s’appuie avant tout sur un bilan personnel, il est possible de simplement se servir de la naturopathie pour adopter quelques saines habitudes propres à la saison.

1. Prendre soin des organes de l’automne

En médecine chinoise, proche de la naturopathie, l’automne est la saison du gros intestin et des poumons.

Il convient donc de prendre soin de ces organes en priorité :

Pour les poumons : faire de l’exercice à l’extérieur et des balades en nature

Pour les intestins : les mettre un peu au ralenti en pratiquant le jeûne, le jeûne intermittent, en consommant moins de sucre et plus de légumes ou en faisant une cure de probiotiques.

2. Renforcer son système immunitaire

La cure de probiotiques est un bon moyen de renforcer son système immunitaire. On peut également se complémenter en produits de la ruche comme le pollen et la gelée royale, qui ont une bonne action sur le système immunitaire.

Les graines germées et les plantes comme l’échinacée, la rhodiola, le ginseng et le thym en tisanes sont également de bons coups de boost immunitaires.

3. Penser aux huiles essentielles

Les huiles essentielles peuvent aussi vous aider à vaincre la fatigue, les coups de mou et à stimuler vos défenses immunitaires. Découvrez les meilleures huiles essentielles de l’automne.