"Les enfants sont énervés cette semaine, ca doit-être la pleine lune", ou bien encore "Diane s'est levée trois fois cette nuit, la pleine lune l'empêche de dormir !". Voilà le genre de conversations que l'on peut capter, tous les 28 jours, à la sortie des écoles. Des mamans exténuées par des enfants infernaux, attribuant à la pleine lune ou à sa proximité dans le calendrier l'excitation de leurs enfants. 

 

Pleine lune : Un temps de sommeil réduit de 1 %

 

Sauf que pour l'instant, rien n'est prouvé. Une étude canadienne (Children's Hospital of Eastern Ontario Research Institute) a comparé les temps de sommeil de près de 6 000 enfants âgés de 9 à 11 ans, et cherché à déterminer si ceux-ci différaient en période de pleine lune. Oui, répondent les calculs statistiques. Sauf que la différence n'est que de... 1 % ! Autrement dit, cinq minutes de sommeil en moins pendant la pleine lune. Rien qui, dans une démarche strictement scientifique, permette d'établir une corrélation probante. Il faut dire que l'étude souffrait d'un biais majeur : elle ne portait que sur une semaine de sommeil, et non un cycle lunaire complet... 

Néanmoins, les auteurs de l'étude sont arrivés à la conclusion qu'ils disposaient de preuves solides de l'absence d'impact de la pleine lune sur le sommeil et, dans l'absolu, le comportement des enfants. Ils ont pour cela également exploré toute une masse d'autres études sur le sujet, sans que rien ne leur paraisse plaider en faveur d'une pleine lune aux super pouvoirs mystérieux... 

À lire aussi : Les Phases de la Lune