Utilisé depuis très longtemps en Asie, et particulièrement au Japon, le konjac est un tubercule très tendance en ce moment, particulièrement pour son action coupe-faim. Zoom sur 5 de ses bienfaits.

Il est indiqué pour les régimes

Allié minceur des femmes japonaises depuis plus de 2000 ans, le konjac est très faible en calories (à peine 10 kcal pour 100 g) et riche en fibres (2 à 3 g pour 100 g). Il possède également un fort pouvoir rassasiant.

Il facilite le transit

En Asie, le konjac est couramment utilisé pour lutter contre les troubles digestifs. En effet, il est composé à 64 % de fibres, ce qui facilite le transit intestinal et augmente le volume des selles. Les fibres du konjac favorisent également l’élimination des déchets et des toxines présents dans l’organisme.

Il aide à contrôler la glycémie

Le konjac aide à contrôler la glycémie et à lutter contre le diabète en limitant le taux de sucre dans le sang.

On peut le consommer sous différentes formes

Le konjac peut se trouver sous forme de nouilles (shirataki), de tagliatelles (kishimen), de riz (gohan) ou de gelée (konnyaku).

Pratique pour les intolérants et malades cœliaques, le konjac est sans gluten.

Il est bon pour la peau

On peut également utiliser le konjac sous forme d’éponge, pour nettoyer la peau en profondeur, la purifier et resserrer les pores.