Le soleil, c'est la vie. C'est une évidence, car sans soleil, il n'y aurait pas de monde végétal et, de facto, pas de monde animal non plus. Mais une fois dépassée cette tarte à la crème, il faut bien comprendre que le soleil est indispensable, tout simplement parce que notre corps en a besoin ! 

En effet, sans soleil, pas de synthèse de la vitamine D. C'est l'action des rayons du soleil sur notre peau qui permet à notre corps de fabriquer la vitamine D dont nous avons absolument besoin.

Le soleil synthétise la vitamine D dans notre corps

90 % de la vitamine D, dans notre corps, provient de l'action du soleil  ! Rien d'étonnant après cela de découvrir que certaines personnes souffrent de mélancolie voire de dépression à l'automne et en hiver, sachant que la vitamine D contribue notamment à réguler l'humeur. Une semaine d'exposition à la lumière du soleil, ou à une lampe de luminothérapie, à raison d'une heure par jour, produit des effets immédiats sur le moral de ceux qui souffrent de "dépression saisonnière". On parle tout de même de 8 à 10 % de la population ! À chaque fois, les carences en vitamine D sont criantes. 

Le soleil, à consommer avec modération

Mais comme toujours, toutes les bonnes choses peuvent devenir néfastes si elles ne sont pas consommées avec modération. C'est aussi le cas du soleil. Si les recommandations, récurrentes, en matière d'exposition au soleil à la plage par exemple, parlent de minutes (10 minutes, 1/4 d'heure), c'est parce qu'au-delà de cette limite, les avantages de l'exposition au soleil sont dépassés par les risques ! Autrement dit, le soleil est excellent pour la santé, il faut, si possible, en prendre un peu tous les jours, mais sans excès. Et l'excès, en la matière, commence à partir de 10 minutes - 1/4 d'heure... Au-delà, protégez-vous ! 

À lire aussi : Yeux : attention à bien choisir vos lunettes de soleil