D’après une étude réalisée par le magazine 60 millions de consommateurs, les yaourts sont tout à fait comestibles jusqu’à trois semaines après la date limite de consommation fixée par les fabricants.

Jusqu’à 3 semaines après la date limite de consommation

Si vous faites partie de ceux qui jettent les yaourts le lendemain de la date limite de consommation, sachez qu'il est grand temps de changer vos habitudes. Une étude réalisée par le magazine 60 millions de consommateurs révèle en effet que les yaourts peuvent être consommés jusqu’à trois semaines après la date limite de consommation.

Pour cela, les équipes de 60 millions de consommateurs ont pris en compte deux facteurs clés de la « fraîcheur » du produit : la flore bactérienne et le pH (indice de l’acidité). Verdict : trois semaines après la date limite de consommation, les yaourts étaient largement au-dessus de la valeur réglementaire concernant les bactéries lactiques (soit plus de 10 millions de bactéries lactiques par gramme), présentaient une acidité légèrement altérée mais imperceptible par les consommatteurs et aucune bactérie potentiellement pathogène ne s’était développée.

Des dates limites fixées par les fabricants

Ces tests ont été menés sur six catégories de yaourts : nature fermes, nature brassés, fruits en morceaux, fruits mixés, aromatisés, laits fermentés. À condition que vos yaourts aient été stockés au frais, il n’y a donc aucune raison de ne pas les consommer après la date limite de consommation, d’autant plus que cette date est fixée de façon « arbitraire » par les fabricants, à 30 jours après la date de fabrication.

À noter également que cela ne vaut que pour les yaourts et ne s’applique pas aux autres types de desserts à base de lait, comme les mousses au chocolat ou les crèmes aromatisées.