L'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a présenté son nouveau plan de numérotation pour la téléphonie fixe. Son but : assouplir les contraintes géographiques des numéros 01 à 05.

Un numéro de téléphone fixe attribué à vie, peu importe votre région

Les règles pour l'attribution des numéros de téléphone de lignes fixes vont être assouplies. Ainsi, à partir de 2023, vous n’aurez plus besoin de changer votre numéro de téléphone fixe si vous déménagez dans une autre région. L’Arcep, le régulateur des télécoms, a décidé d'étendre la « portabilité » du numéro, habituelle pour les portables, aux lignes fixes.

Pour rappel, aujourd'hui, le numéro de téléphone fixe est attribué en fonction de votre région d'habitation, avec cinq grandes zones en métropole. Conséquence, il faut en changer dès qu’on déménage, à moins de rester dans la même « zone de numérotation élémentaire » (on dénombre 412 ZNE au total, en France). Or, chaque anée, 7,3 millions de personnes changent d’adresse et, selon une étude de l'Insee portant sur l’année 2014, « un quart de la population qui a déménagé a changé de département ».

Un changement en deux phases

Ces nouvelles normes vont entrer en vigueur en deux phases : « Au 1er janvier 2020, les opérateurs pourront proposer aux utilisateurs de conserver leur numéro 01 à 05 lorsqu’ils déménagent au sein de la zone correspondant aux 2 premiers chiffres de leur numéro... ». En 2023, les contraintes géographiques des numéros 01 à 05 seront alignées sur celles des numéros mobiles (06/07) et des 09. Les opérateurs pourront alors proposer aux abonnés de conserver leur numéro dès lors qu’ils déménagent mais au sein du territoire métropolitain.

Enfin, pour l'Outre-mer, l'Arcep propose de fusionner les sept ZNE du territoire de Guyane ainsi que les deux ZNE de Guadeloupe, Saint-Barthélemy et Saint-Martin. Pas de modifications envisagées pour la Martinique, Mayotte, La Réunion et Saint-Pierre-et-Miquelon, qui ne sont constitués déjà que d’une seule ZNE.

À lire aussi : Téléphone au volant : même à l’arrêt c’est interdit !