100 millions de véhicules dans le monde seraient concernés par une faille de sécurité majeure, permettant de déverouiller les portes du véhicule sans effraction, permettant ensuite aux voleurs d'accéder à l'électronique de bord pour faire démarrer le véhicule

Des marques françaises et allemandes concernées notamment

Cette faille, révélée en plein coeur du mois d'août, est provoquée par une faiblesse du système de communication entre la voiture et la télécommande. Les signaux échangés peuvent être aisément captés par des voleurs aux aguets et reproduits à l'identique. Ils peuvent également brouiller les communications à l'échelle d'un parking par exemple : les automobilistes pensent alors avoir commandé la fermeture à distance de leur véhicule, qui reste en fait ouvert...

Les véhicules concernés seraient les suivants : Citröen (Nemo, Jumper), Peugeot (207), Renault (Clio, Twingo), Fiat (Punto, Panda) Opel (Astra Corsa) Nissan (Qasqai), Ford (Ka), Volkswagen (Golf 4 à 6), ainsi que des modèles de chez Seat et Skoda. 

Pas de rappels de véhicules pour l'instant

Cette liste n'est pas exhaustive, mais les véhicules des modèles ci-dessus sont connus pour souffrir de cette faille. Les automobilistes concernés sont invités à se rapprocher de leur concessionnaire, pour complément d'informations, même si aucun rappel n'a été décidé encore, suite à l'annonce de la découverte de cette faille. 

Pour mémoire, lors d'un vol à l'intérieur d'un véhicule, l'absence d'effraction empêche de faire jouer l'assurance.

Vous aimerez lire : Un drôle de passager dans la voiture de cette automobiliste