Le Premier ministre annonce ce mercredi 27 juin, en Conseil des ministres, les orientations du service universel pour les jeunes.

Le service militaire universel est de retour

Promesse de campagne d'Emmanuel Macron, le retour du service militaire universel, abandonné sous la présidence de Jacques Chirac, est présenté ce mercredi par le Premier ministre. Edouard Philippe va en effet dévoiler les orientations de cette initiative dont le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a déjà dressé les grandes lignes. 

Les ambitions du Président ont été revues à la baisse, suite au coût engendré par le rétablissement de la conscription, et les problèmes logistiques qui l'accompagnent. Certaines organisations de jeunesse s'étaient aussi indignées quant à un engagement obligatoire. Ainsi après quelques mois de tergiversations, le projet est présenté.

Un mois minimum

Au final, le gouvernement aurait tranché : un mois minimum de service universel pour les jeunes, autour de 16 ans. Ce mois sera divisé en deux phases. Il comprendra un temps d'internat, d'une semaine pendant les vacances scolaires. Il y aura une sorte de tronc commun : bilan de compétences, séances d’information civique, initiation aux gestes qui sauvent. Puis, les jeunes devront s'investir dans une association, un EPHAD ou encore les jeunes sapeurs-pompiers.

À l'issue de ce mois obligatoire, les jeunes seront incités à poursuivre leur engagement. Une grande consultation sur le sujet à travers laquelle les parents d'élèves, les associations d'étudiants, les syndicats d'enseignants seront interrogés à l'automne sur la durée et le contenu idéal de ce SNU.