Le ministre de l’Éducation nationale part en croisade pour l’apprentissage des langues étrangères. Interrogé sur RMC, il a évoqué diverses pistes de réflexion pour apprendre l’anglais aux plus petits.

Des cours de maths dispensés en anglais ?

Comment aider les petits Français à apprendre l’anglais ? Telle est la question à laquelle souhaiterait répondre le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, qui fait, comme de nombreux enseignants, le constat de réelles difficultés d’apprentissage des langues étrangères en France.

Alors qu’un rapport sur les différentes méthodes utilisées dans les pays européens doit lui être remis mercredi 12 septembre, le ministre de l’Éducation a déjà fait part de quelques projets qui pourraient être mis en œuvre dans les écoles françaises. Interrogé sur RMC, il a notamment émis l’idée de dispenser une partie des cours des plus petits en anglais. « Je veux que ce soit un service publics gratuit, pas uniquement (dispensé) dans les écoles privées », a-t-il déclaré.

Bientôt des dessins animés en anglais à la télévision

Jean-Michel Blanquer pourrait également encourager la diffusion de dessins animés en version originale. Inspiré par les pays nordiques où les enfants parlent anglais dès leur plus jeune âge, car évoluant dans un environnement où rien n’est traduit, le ministre a estimé que ce projet permettrait de « prolonger la fréquentation par les élèves de la langue au-delà de l’école ».

Ces initiatives se heurteront toutefois aux enseignants, qui estiment ne pas avoir les moyens, ni les compétences, pour assurer des cours en anglais, tandis que certains pédagogues ont d’ores et déjà affirmé que la diffusion de dessins animés en anglais ne favoriserait pas réellement un apprentissage durable de la langue par les plus petits.

À lire aussi Rentrée scolaire 2018 : qu'est-ce que le « plan mercredi » ?