Pour 81 % des Français, vivre à la campagne représente la vie idéale selon un sondage réalisé par l'Ifop pour Familles Rurales. 19 % des personnes interrogées sont adeptes d'une vie complètement urbaine. Explications.

Pour 81% des Français, la vie à la campagne serait « idéale »

Non, vivre à la campagne n'est pas seulement une lubbie de Parisiens. En effet, pour 81 % des Français ce serait même « la vie idéale », selon un sondage réalisé par l'Ifop pour Familles Rurales. Mais alors pourquoi les citadins veulent-ils ainsi devenir ruraux ?

Sans grande surprise, parmi les raisons qui poussent les Français à vouloir s'installer à la campagne figurent la qualité de vie, le calme, le moindre coût de la vie ou encore le souhait de vivre dans un environnement moins pollué. En revanche, plus étonnant, les chiffres concernant les jeunes de moins de 25 ans : 60 % d’entre eux se disent attirés par la campagne

51 % des ruraux se sentent abandonnés par l'État

Pourtant, si le mode de vie semble idyllique, les sondés l’associent aussi à des difficultés comme le chômage, la pauvreté ou la disparition des services de proximité. Près de 60 % des urbains font ce constat et 43 % des ruraux. Ces derniers critiquent d'ailleurs leur propre cadre de vie et estiment à 51 % être abandonnés par l'État.

Les ruraux se plaignent notamment de souffrir de la désertificiation médicale, l’aide à l’installation des entreprises et l’accès à Internet. Mais malgré les reproches, au final, ils sont tout de même 93 % d’entre eux à être satisfaits de vivre à la campagne : seuls 5 % seraient prêts à quitter le monde rural à cause de « l'enclavement » et de « l'ennui ».

À lire aussi