La réindexation des retraites jusqu'à 2.000 euros sur l'inflation figurait parmi les mesures que devait annoncer Emmanuel Macron, lundi 15 avril. Explications.

Une réindexation des retraites de moins de 2.000 euros sur l'inflation dès 2020

Si Emmanuel Macron a reporté son allocution suite à l'incendie de Notre-Dame de Paris, des informations sur ses projets ont filtré. L'une d'elles notamment concerne les retraites. Le chef de l'État serait ainsi favorable à une réindexation des « retraites de moins de 2.000 euros » sur l’inflation à partir du 1er janvier 2020. Seul problème de cette annonce : 30% des retraités ne seront pas concernés par le geste d'Emmanuel Macron, puisqu'ils gagnent trop.

Pour rappel, le Premier ministre Édouard Philippe avait annoncé fin août 2018 que la hausse des pensions de retraites serait plafonnée à 0,3 % en 2019 et 2020. Une mesure très impopulaire qui venait s’ajouter à la colère née de la hausse de la CSG pour certains retraités.

Macron favorable à la tenue de RIC sur des sujets d'intérêts locaux

Puis, après le début de la crise des Gilets jaunes, en décembre, revirement de situation : Emmanuel Macron avait alors annoncé l’annulation, pour 2019, de la hausse prévue de la CSG pour les retraités touchant moins de 2.000 euros par mois. « L’effort qui leur a été demandé était trop important et n’était pas juste », avait-il dit.

Enfin, le Président Macron serait aussi favorable à la tenue de référendums d'initiative citoyenne (RIC) sur des sujets d'intérêts locaux, si l'on en croit les révélations sur son discours non prononcé. Il souhaiterait qu'on puisse rendre plus accessible, le référendum d'initiative partagée (RIP), prévu par la Constitution, en simplifiant les règles.