À partir du mois du juillet 2017, les Uruguayens et les étrangers titulaires d’un permis de résidence permanent pourront, à condition de s’être inscrit sur un registre, acheter du cannabis en pharmacie, dans la limite de 10 grammes par semaine.

Du cannabis disponible en pharmacie dès le mois de juillet

En 2013, l’Uruguay avait légalisé la consommation de cannabis à usage récréatif. Cette loi prévoyait qu’il serait possible de se procurer cette substance par trois voies d’accès : la culture à domicile, la plantation en coopérative et l’achat à la pharmacie. Si les deux premiers dispositifs n’ont pas posé de problèmes dans leur mise en pratique, la vente en pharmacie, qui inquiétait les officines, avait été plusieurs fois repoussée.

Les réticences ont semble-t-il été dépassées, puisque la troisième étape sera appliquée au cours des deux premières semaines du mois de juillet 2017. Les pharmacies pourront désormais vendre du cannabis à toutes les personnes de nationalité uruguayenne ou titulaires d’un permis de résidence permanent enregistrées sur le registre des usagers.

Les recettes financeront des politiques de prévention

Les recettes tirées de la vente de cannabis par les pharmacies seront en partie reversées aux entreprises chargées de produire la drogue vendue en pharmacie, et en partie utilisées par l’État pour mettre en place des politiques de santé publique de prévention.

Chaque consommateur pourra acheter 10 grammes de cannabis maximum par semaine et le gramme sera vendu 1,30 $.