Mardi, les pressions seront suffisamment élevées pour garantir un temps sec et lumineux des Pyrénées à l'est du pays. Le ciel sera nettement plus nuageux ailleurs en raison d'une perturbation glissant d'Ouest en Est et causant de faibles précipitations de la Bretagne et du nord des Pays-de-la-Loire à la frontière belge. Les températures seront en très légère hausse.

Mercredi, la perturbation qui se trouvait sur le nord la veille s'étirera de l'Aquitaine aux Alpes en occasionnant un peu de pluie. Une autre perturbation amènera de nombreux nuages et un peu de pluie près des côtes de la Manche. Il n'y aura donc que sur le sud de PACA et en Corse que l'on profitera de conditions dignes d'un mois de juin.

Jeudi, les conditions seront agréables sur le tiers sud du territoire, mais il faudra composer avec le mistral et la tramontane. Plus au nord, les nuages seront davantage présents et ils seront même assez denses sur le Nord-Est que pour dégénérer en quelques brèves ondées. Les températures seront toujours un peu décevantes.

Vendredi, le sud du pays sera sous la protection de l'anticyclone des Açores. Le ciel sera plus gris au nord de la Loire, mais à l'exception de quelques gouttes en Bretagne et en Normandie, le temps sera sec. Les températures n'évolueront que très peu.

Samedi, il faudra se trouver sur le quart sud-est de l'Hexagone pour profiter d'un beau soleil estival. Les autres régions devront composer avec de nombreux passages nuageux, qui ne seront toutefois généralement pas menaçants. Les températures seront 2 à 3 degrés en-deçà des valeurs de saison.

Dimanche, le risque de quelques ondées augmentera près des frontières de l'Est, sur le Massif central et sur les Pyrénées. Le temps sera sec ailleurs, mais une fois de plus, le quart sud-est de la France sera privilégié avec un soleil généreux, mais il faudra tenir compte d'un vent vigoureux. Les maxima se rapprocheront des moyennes d'un début de mois de juillet.