Après un week-end chargé de pluie sur une bonne partie du pays, les conditions météorologiques seront toujours aussi perturbées. Quelques régions bénéficieront tout de même du retour du soleil.

Mardi, tandis que la perturbation de la veille laissera de nombreux nuages et des averses, hivernales à basse altitude, des Alpes au Massif central, des courants instables prendront le relais sur le Nord-Est avec des giboulées. La façade atlantique devrait en revanche conserver un temps sec et quelques éclaircies tandis que le soleil brillera sans concurrence sur PACA et en Corse.

Mercredi, une dépression centrée sur l’Allemagne dirigera encore des courants froids et instables vers le nord-est du pays où des averses, hivernales dès 300-400 m, resteront au menu. Ailleurs, nuages et éclaircies, très larges de la Bretagne/nord de l’Aquitaine au Massif central, se partageront le ciel tandis que le soleil s’imposera sans peine autour de la Méditerranée. Le vent d’ouest restera soutenu sur le nord de l’Hexagone.

Jeudi, alors qu’une perturbation, remontée d’Espagne, ondulera de la Méditerranée aux Pyrénées avec de nombreux nuages, et de la pluie sur le sud de l’Aquitaine, de Midi-Pyrénées et du Languedoc-Roussillon et de la neige en montagne, des courants instables seront encore responsables d’averses, un peu moins nombreuses que les jours précédents du Nord-Pas-de-Calais à la Champagne-Ardenne et à la Lorraine. Les maxima seront en légère hausse.

Vendredi, s’enroulant autour d’une dépression centrée en mer du Nord, une perturbation apportera une nébulosité abondante et de la pluie ou des averses sur les régions bordant la Manche. Plus on se dirigera vers l’est du pays, plus les éclaircies seront en revanche larges.

Samedi, cette perturbation, se réenroulant autour d’une dépression se creusant dans le golfe de Gascogne, ondulera en bord de Manche et le long de la façade atlantique avec de nombreux nuages et des averses sur les régions traversées. Sur l’Est, les nuages bourgeonneront avant d’éclater ici et là en averses de l’Alsace aux Alpes.

Dimanche, cette dépression glissera vers la Méditerranée et la perturbation y associée s’étirera des Pyrénées aux Alpes et, de là, vers la Méditerranée avec de nombreux nuages et des averses, sauf en bordure de Méditerranée où le temps devrait rester sec et où mistral et tramontane permettront au soleil de filtrer entre les nuages. À l’arrière, une nouvelle perturbation apportera nuages et précipitations de la Bretagne à la frontière belge. Le mois de mai débutera dans la fraîcheur, les maxima se situant encore, en moyenne, 2 gros degrés sous les normales saisonnières.