L’UFC-Que Choisir a mis en ligne une pétition pour lutter contre le démarchage téléphonique abusif. En effet, suite à son enquête, l’association a publié des résultats inquiétants, montrant que cette forme de harcèlement prend une ampleur trop importante.

Les personnes âgées sont démarchées en moyenne 4 fois par semaine

L’étude réalisée par l’association de défense des consommateurs démontre que le démarchage téléphonique augmente chaque année en France. En effet, chaque foyer serait démarché par téléphone 4 fois par semaine, selon l’UFC. Ce chiffre grimperait à 4,4 appels par semaine en moyenne pour les personnes âgées de plus de 65 ans.

Les personnes âgées sont donc les premières victimes du harcèlement téléphonique. Elles indiquent, dans le cadre de l’étude, que les appels reçus sont plus nombreux à l’heure du déjeuner. 9 Français sur 10 jugent que ces appels sont « très agaçants ». Il est donc urgent de remédier au démarchage téléphonique de masse en France.

Bloctel : une plateforme censée protéger du démarchage téléphonique mais qui montre ses limites

Bloctel, le service d’opposition au démarchage téléphonique, a été lancé il y a 8 mois et recueille déjà plus de 2 millions d’inscrits. Cependant, la plupart des consommateurs enquêtés par l’UFC-Que Choisir estiment que depuis leur inscription, le nombre d’appels reçus dans le cadre du démarchage n’a pas ou que très faiblement diminué.

Pour l’association, l’inefficacité de Bloctel s’explique également par des sanctions insuffisantes. En effet, plus de 330 000 réclamations ont déjà été enregistrées à l’encontre de ce service, mais seules deux d’entre elles ont abouti à des sanctions administratives. L’UFC invite donc les consommateurs à signer sa pétition sur le site Change.org, afin d’alerter les pouvoirs publics sur ce phénomène. 

À lire aussi : Bloctel, le service de liste rouge, remporte un franc succès