Une Américaine de 25 ans porte plainte contre un hôpital californien, après une césarienne sans anesthésie. Elle réclame 5 millions de dollars pour le traumatisme physique et émotionnel subi.

Une Américaine accouche par césarienne sans anesthésie

Selon ses propres dires, la naissance de sa fille Cali est un événement « tout droit sorti d’un film d’horreur ». Delphina Mota, jeune mère de 25 ans, a accouché par césarienne en novembre 2017, au Centre médical Tri-City à Oceanside, Californie. Aujourd'hui, elle poursuit cet hôpital pour avoir effectué cette opération sans anesthésie.

Enceinte de 41 semaines, la jeune femme se rend au Centre médical pour que son accouchement soit déclenché. Elle reçoit alors une péridurale pour un accouchement par voie basse. Mais sa pression sanguine chute et les médecins ne détectent plus le rythme cardiaque du bébé. Ils décident alors de réaliser une césarienne en urgence

La jeune maman réclame 5 millions de dollars

Mais le médecin anesthésiste n'est jamais arrivé. Il a été appelé à plusieurs reprises, en vain. Sur la chaîne NBC, Delphina raconte ce qui devient irréel : « J'ai entendu [l'infirmière] dire "bipe le, continue à le biper !", puis "attache-la"... Et soudain, j'ai senti une coupure au niveau de mon estomac, et une brûlure ». La future maman s'évanouit sous la douleur.

La jeune femme poursuit l'hôpital en justice pour faute professionnelle et demande 5 millions de dollars de dommages et intérêts pour le traumatisme physique et émotionnel qu'elle a subi. De leur côté, les représentants de l'hôpital nient les allégations de Delphina Mota et affirment qu'elle était bien sous anesthésie lors de sa césarienne.

Lire aussi : Erreur médicale pendant un accouchement : un hôpital condamné à 500.000 euros