Les femmes vivent plus longtemps que les hommes dans le monde entier, selon les Statistiques sanitaires mondiales 2019, ventilées par sexe pour la première fois. L'OMS estime que l'espérance de vie a augmenté de 5 ans depuis 2000.

L'espérance de vie a augmenté de 5 ans dans le monde

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié ses statistiques sanitaires mondiales entre les années 2000 et 2016. Constat : l’espérance de vie dans le monde a augmenté de 5 ans et demi. Dans le détail, une personne née en 2000 pouvait espérer vivre jusqu'à 66,5 ans, celle née en 2016 peut espérer atteindre les 72 ans.

Une hausse que l'OMS explique en partie par la chute spectaculaire des décès d’enfants de moins de cinq ans, en particulier en Afrique subsaharienne, où des progrès ont été accomplis dans la lutte contre le paludisme, la rougeole et d'autres maladies transmissibles. Mais également grâce à des progrès scientifiques salués, ceux réalisés dans la lutte contre le sida.

Plus de garçons vont naître en 2019, mais les femmes vivent plus longtemps

Enfin, cette année l'OMS délivre des chiffres détaillés par sexe. Ces données permettent d’apprendre qu’à la naissance, il y a davantage de garçons que de filles. En 2019, près de 73 millions de petits garçons devraient naître dans le monde, contre 68 millions de filles. Mais l’espérance de vie des femmes est toujours plus élevée (74,2 ans) que celle des hommes (69,8 ans). L'OMS estime que ces derniers prennent moins soin de leur santé.

Pour rappel, l'Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE) a rendu un rapport, jeudi 28 février 2019, sur l'espérance de vie en Europe. Elle constatait alors que si elle continue de progresser partout dans les 28 pays de l'Union, elle a aussi la facheuse tendance à ralentir

À lire aussi : Les riches vivent 13 ans de plus que les pauvres en France