La fin de semaine sera une nouvelle fois dominée par de nombreuses pluies et d’orages pouvant être localement intense. Il faudra attendre dimanche et le début de semaine prochaine pour retrouver un temps plus sec.

Vendredi, des courants frais, humides et instables circuleront encore sur la France. Les nuages y domineront et les averses orageuses, localement intenses, n’épargneront que le sud de Rhône-Alpes, PACA et la Corse.

Samedi, grâce à des pressions en légère hausse depuis les Açores, les côtes de la Manche retrouveront un temps sec, mais ailleurs, le parapluie restera bien utile et des orages seront à nouveau au menu sur l’est du territoire.

Dimanche, s’étirant entre les Açores et la mer du Nord, une vaste barrière anticyclonique stabilisera enfin le temps sur une grande partie du territoire. Les nuages resteront cependant dominants, sauf de la Bretagne à Poitou-Charentes où les éclaircies devraient se montrer un peu plus larges. Des averses éclateront encore entre les Pyrénées et les frontières de l’Est avec encore des orages sur les Alpes. Le Languedoc-Roussillon bénéficiera, lui, de larges éclaircies, mais au prix de fortes rafales de vent.

Lundi, alors que des courants instables laisseront encore quelques averses en bordure des frontières de l’Est, les autres régions profiteront des bienfaits de l’anticyclone des Açores qui étirera une crête jusqu’aux pays Baltes. Le temps y sera sec et, après la dissipation des brumes et bancs de brouillard matinaux, des éclaircies parfois larges s’y développeront.

Mardi, une perturbation ondulera encore sur l’est du pays, y laissant une nébulosité abondante et des averses. Ailleurs, le temps restera sec, avec de plus larges éclaircies en bordure de l’Atlantique et des Pyrénées.

Mercredi, la perturbation présente sur l’Est et s’enroulant autour d’une dépression glissant vers la Belgique puis vers le nord de la France, s’enfoncera vers l’Ouest, apportant une nébulosité abondante et des averses sur un grand quart nord-est du pays. Ailleurs, le temps sera sec, avec le retour de conditions bien ensoleillées sur le Sud-Est. Le mercure peinera à remonter vers des valeurs saisonnières.