On s’inquiète tous pour l’état de nos océans, mers, fleuves et rivières... Cependant saviez-vous que selon une  récente étude de l’agence européenne pour l’environnement (l’AEE), 95% des sites de baignade européens disposent d’une excellente qualité de l’eau ? Météocity vous en dit davantage.

Les eaux de 22 000 sites de baignade (mers, lacs et rivières) ont été étudiées et il en ressort que 95% d’entre elles sont conformes aux exigences minimales de l’AEE. Il s’avère bizarrement que les eaux cotières ont fait légèrement mieux que les eaux intérieures.

Cependant, certaines régions s’en sortent mieux que d’autres ! Les eaux de Chypre et du Luxembourg ont été qualifiées d’excellentes, suivent juste derrière Malte et la Croatie. A l’inverse, les eaux de certains états ont été jugées insuffisantes. C’est le cas pour l’Estonie, les Pays-Bas, la Belgique, l’Espagne, l’Irlande … et la France ! Mais ils ne représentent au final que 2% des sites de baignade.

© Andrey Armyagov - Fotolia.com

 

Ce type d'évaluation est très important !

 
Il permet de prendre en compte les dangers pour les écosystèmes aquatiques par exemple, et tout simplement de prendre des mesures pour protéger cette ressource essentielle qu’est l’eau !
C’est pour cela que même si les résultats sont très satisfaisants, il ne faut pas baisser la garde ! La pollution de l’eau reste un des principaux problèmes dans le monde.

 

Mais il est vrai que les résultats sont plutôt optimistes. En deux décennies la pollution de l’eau s’est largement amoindrie, et le rejet de grande quantité d’eau inexploitable directement dans les cours d’eau est révolu ! Aujourd’hui les problèmes majeurs sont les charges polluantes amenées par les pluies et les inondations. Cela crée des débordements des systèmes d’évacuation et donc un rejet de bactéries fécales dans nos fleuves, rivières, lacs et océans…

Cependant il faut savoir que cette évaluation ne prend pas en compte la pollution par les déchets, mais uniquement celle par les eaux usées et les activités d’élevage… Donc il est certain que l’état des océans, même s’ils sont suffisamment propres pour ne pas présenter de danger pour l’Homme, reste préjudiciable pour l’écosystème marin et qu’il devrait continuer à se dégrader…