Le maire de la commune de Briollay dans le Maine-et-Loire a pris un arrêté municipal interdisant aux moustiques de s'y installer car ils importunent les villageois. 

Les moustiques ont l'interdiction de s'installer dans un village français

Début juillet 2018, le maire de la commune de Briollay dans le Maine-et-Loire a édicté un arrêté municipal interdisant aux moustiques de s'y installer . Il a pris cette décision sur les recommandations de l'un de ses conseillers municipaux afin de signifier aux habitants de son village qu'il les écoute et souhaite les aider mais ne peut rien faire pour lutter contre le cycle de vie de la nature. 

Les crues tardives de ce début d'été 2018 ont en effet formé plusieurs lieux d'eaux stagnantes a proximité du village de Briollay dans le Maine-et-Loire. Bilan : des colonies entières de larves de moustiques ont pu s'y développer. Elles ont infesté la commune durant tout ce mois de juin. Ce qui n'a pas manqué de mécontenter les villageois qui s'en sont directement plaints à leur maire afin qu'il agisse. 

Un arrêté municipal interdit aux moustiques de séjourner à Briollay

Avant de prendre la décision d'édicter un arrêté ministériel interdisant aux moustiques de résider à Briollay car ils agacent ses habitants, le maire, André Marchand, avait fait installer des dispositifs anti-moustiques près de la mairie et des écoles du village. Ils avaient malheureusement été d'une efficacité limitée, les plaintes des habitants de Briollay n'avaient donc pas cessé. 

D'après les confidences du maire de la petite commune de 3.000 habitants à la rédaction de France Info, les villageois ont plutôt bien réagi à son arrêté municipal pour le moins original. Il a également expliqué qu'il s'agissait d'« humour pour faire comprendre aux gens [qu'il, ndlr] ne pouvait rien y faire ».

Lisez aussi : Nos antimoustiques sont-ils efficaces ?