Les conditions météorologiques se dégraderont sur l’ensemble du territoire à partir de vendredi. Les précipitations seront au rendez-vous tout comme le vent sur certaines régions. Les températures seront également en baisse. Certaines régions retrouveront un temps instable, mais sec dimanche et lundi.

Vendredi, la perturbation aura finalement atteint le nord et l’est du territoire qui seront à leur tour confronté à la pluie ou aux averses. C’est le long des côtes de l’Atlantique qu’il fera le plus lumineux et le plus sec. Les températures seront en baisse sensible et le vent sera soutenu en de nombreuses régions.

Samedi, en raison d’un puissant anticyclone positionné sur l’Atlantique, la perturbation se verra forcée de repartir lentement vers le sud. On la retrouvera à la mi-journée des frontières belge et allemande au sud de la Bretagne et les conditions redeviendront assez clémentes, mais fraîches en bord de Manche. Plus au sud, hormis sur le Sud-Est, les nuages seront nombreux et à l’origine d’averses.

Dimanche, des courants instables et très frais circuleront sur le pays. C’est surtout sur le Nord-Est et près des Pyrénées que les averses les plus nombreuses seront observées. Il fera plus lumineux sur le Sud-est, mais au prix du mistral et de la tramontane soufflant en force. Les températures seront en général 4 à 5 degrés sous les moyennes de saison.

Lundi, une perturbation arrosera les régions situées entre la Picardie et le Nord-Pas-de-Calais et l’est du pays. Les autres régions profiteront d’un temps généralement sec, mais les nuages seront souvent majoritaires, sauf sur le Sud-Est, grâce au mistral et à la tramontane. Les températures seront toujours décevantes pour une fin de mois d’avril.

Mardi et mercredi, les conditions resteront instables et perturbées sur un grand quart nord-est de la France où les averses, voire les giboulées, seront fréquentes. Grâce à des pressions un peu plus élevées, les autres régions profiteront d’un temps plus sec et on pourra même parler d’un temps ensoleillé près de la Méditerranée où le vent restera toutefois soutenu. À partir de mercredi, le mercure entamera une hausse progressive.