Par un coup de chance, des astronomes américains ont pu observer du début à la fin un spectacle unique : un trou noir avalant une étoile.

Un coup de chance pour les astronomes

Les trous noirs sont connus pour être indétectables, à moins qu’un astre n’y tombe et ne le fasse apparaître grâce à la lumière produite par celle-ci. Chose unique dans l’astronomie : au milieu des années 2000, par un coup de chance, un trou noir entamant l’engloutissement d’une étoile est tombé dans le champ de vision d’un télescope. Pendant onze ans, les astronomes ont observé ce processus. Les images et mesures ainsi obtenues ont permis de récolter des données d’une valeur scientifique inestimable.

Le trou noir en question, observé par Dacheng Lin de l’université du New Hampshire et son équipe, se trouve à une distance de 1,8 milliard d’années-lumière de la Terre. Baptisé XJ1500 0154, il est situé au centre d’une galaxie.

Les trous noirs, un mystère astronomique non résolu

Les trous noirs sont des lieux dans l’Univers à l’intérieur desquels l’espace-temps est déformé. Aux abords d’un trou noir, le temps coule plus lentement qu’ailleurs, et plus on avance vers le centre du trou noir, moins rapide est ce rythme.

Pour comprendre ce qu’est un trou noir, il faut imaginer un morceau de caoutchouc très fin (ou autre matière élastique), sur lequel on a fait tomber une boule en métal. Sous le poids de celle-ci, le morceau de caoutchouc s’affaisse pour former un long « tunnel » au bout duquel se trouvera notre boule métallique. Sauf qu’en conditions réelles, personne n’a pu pénétrer au coeur d’un trou noir. Non seulement il est extrêmement difficile de les localiser, mais un tel voyage aurait été un vol sans retour. Ce qui se trouve au bout du « tunnel » et ce que deviennent les corps stellaires dévorés demeurent donc un mystère...