En 2013, les chercheurs avaient déjà révélé la découverte d’un continent caché sous l’Île Maurice. Dissimulé sous une large couche de lave, ce nouveau continent avec fait l’objet d’une étude controversée. Les scientifiques ont aujourd’hui obtenu de nouvelles preuves de son existence.

Un micro-continent englouti sous l’Île Maurice, dans l’océan Indien

Après avoir poursuivi leurs recherches sur ce mystérieux continent, des scientifiques sud-africains et suédois ont annoncé avoir trouvé de nouvelles preuves de son existence. Ce micro-continent résulterait de la fracture survenue il y a plus de 200 millions d’années, d’un supercontinent connu baptisé Gondwana, comme le précise la revue Nature Communications.

En 2013, l’annonce de l’existence d’un micro-continent caché sous l’Île Maurice avait fait grand bruit. Situé sous plusieurs couches de lave et à des milliers de mètres sous la surface de l’océan Indien, ce continent avait été nommé Mauritia par les chercheurs de l'Université du Witwatersrand (Wits) à Johannesburg, en Afrique du Sud.

Des zircons découverts sur l’Île Maurice

Le 31 janvier 2017, les chercheurs ont effectué des prélèvements dans les roches volcaniques de l’Île Maurice. Ils ont analysé des zircons, représentant des roches présentes dans la lave lors des éruptions volcaniques. L’Île Maurice est née il y a 8 millions d’années, mais ce minerai remonte à plus de 2 milliards d’année, selon les scientifiques.

Ces découvertes ont amené Lewis Ashwal, l’un des chercheurs, à penser que ces zircons se sont éparpillés sur toute la zone. « Le fait que nous ayons trouvé des zircons de cet âge explique qu'il existe sous l'île Maurice des minerais anciens dont l'existence ne peut s'expliquer que par la présence d'un continent », a-t-il précisé.

Vous aimerez aussi : Des vacances à l’Ile Maurice