Cela fait déjà plusieurs jours que les habitants de Cagdainao, aux Philippines, se ruent vers la plage pour observer ce « monstre marin » étrange. Si aujourd’hui personne ne sait de quoi il s’agit réellement, cette découverte pourrait être liée au tremblement de terre survenu récemment dans la région.

Certaines espèces capables de détecter les tremblements de terre ?

Mi-février 2017, les habitants de Cagdainao, aux Philippines, ont découvert une étrange créature échouée sur une plage des Îles Dinagat. Qualifiée de « monstre marin poilu » par la population locale, l’animal a suscité la curiosité de tous. Pour les spécialistes, il pourrait s’agir d’une baleine ou d’un éléphant de mer.

Quoi qu’il en soit, il y a de fortes chances que cette découverte soit liée au tremblement de terre qui a frappé la région durant cette même période. L’échouage de cet animal mesurant près de 4,75 mètres de long laisse penser aux spécialistes que certaines espèces seraient capables de d’anticiper les tremblements de terre en se réfugiant dans les eaux moins profondes.

Un tremblement de terre de magnitude 6,5 qui a fait plus de 6 morts

Un séisme a durement frappé les Philippines pendant ce mois de février. Celui-ci a causé plus de 6 morts et une centaine de blessés. Les sauveteurs étaient encore récemment à la recherche de survivants. Des secousses violentes ont provoqué la terreur des habitants.

La secousse d'une magnitude de 6,5 s'est produite à 27 km de profondeur, selon l'institut géologique américain USGS. Son épicentre se trouvait en mer, à 14 kilomètres au nord de Surigao, a indiqué l'Office philippin de sismologie. Quelques mois auparavant un autre « montre marin » avait aussi été découvert sur une plage de Nouvelle-Zélande, qui avait été touchée par un tremblement de terre.

À lire : Nouvelle Zélande : un monstre sous-marin grandeur nature ?