Lors de son dernier communiqué, l’Organisation météorologique mondiale (OMM) a alerté que le phénomène El Niño pourrait se produire d’ici le milieu de l’année.

Mais savez-vous ce qu’est un El Niño ? Non il ne s’agit pas d’un groupe de rock mais d’un phénomène climatique dont nous ne connaissons pas vraiment l’origine. Découvert en 1920 par Sir Gilbert Walker, un physicien anglais, cet événement se traduit par une hausse de la température à la surface de l’eau dans la partie centre-est du Pacifique Tropical, près de l’équateur. Ceci provoque des répercussions sur tout le globe mais de manières différentes. Ainsi, ce phénomène aura pour conséquences de pousser les eaux chaudes de surfaces vers l’Ouest qui entrainera de fortes précipitations, et une remontée des eaux froides sur les côtes américaines. A l’inverse, le phénomène de La Niña  fait que les eaux près de l’Australie et de l’Asie, étant plus froides, vont entrainer des sécheresses.

Leurs observations montrent que les indicateurs El Niño restent neutres et cela devrait rester ainsi jusqu’au début du deuxième trimestre de 2014. Cependant, des vents forts ont été enregistrés depuis le mois de février. S’ajoute à cela un réchauffement des eaux du côté du Pacifique central : signe précurseur d’un El Niño. Le bulletin précise alors qu’il est fort probable qu’un épisode El Niño se déclare d’ici la fin du deuxième trimestre 2014. Cependant, son intensité reste à confirmer.

SI un tel phénomène venait à se produire, un réchauffement important sur la moyenne mondiale des températures s’en suivrait. En effet, depuis les quinze dernières années, deux El Niño ont été observés et ont entrainé des températures plus chaudes qu’à l’accoutumée.

Retrouvez plus d’informations sur ce phénomène climatique sur le site de l’OMM.