Un jeune Mexicain vient d’inventer un soutien-gorge qui aide au dépistage du cancer du sein chez les femmes présentant des prédispositions génétiques. Il analyse la couleur, la température et la texture des seins des femmes.

Une brassière dotée de 200 capteurs sensoriels

Julián Ríos Cantú, un jeune Mexicain de 18 ans dont la mère a eu deux cancers du sein, a inventé, avec l’aide de deux amis, un soutien-gorge qui aide à dépister les cancers du sein. Dotée de 200 capteurs sensoriels, cette brassière passe au crible la couleur, la température et la texture des seins des femmes présentant des prédispositions génétiques pour le cancer. En effet, ces trois éléments sont des indicateurs clés de la présence d’une tumeur.

Pour que l’analyse puisse être réalisée, les femmes doivent porter ce soutien-gorge entre 60 et 90 minutes par semaine. Les informations récoltées sont ensuite envoyées vers une application qui les passe en revue.

Une innovation pour une meilleure prévention

Julián a reçu le Global Student Entrepreneur Awards, un prix international récompensant les initiatives entrepreneuriales des étudiants. Il s'est également vu offrir un chèque de 20 000 $ (18 185 €) pour que son soutien-gorge, sur le point d’être breveté, soit développé et commercialisé.

Si son invention est révolutionnaire et devrait permettre, si elle est commercialisée, de favoriser une meilleure prévention et prise en charge des cancers du sein, elle ne vise pas à remplacer les dépistages réalisés chez des professionnels de la santé (médecins généralistes ou gynécologues). Car l’un des plus grands problèmes demeure l’insuffisance de la prévention : alors que les femmes doivent se montrer plus vigilantes à partir de l’âge de 25 ans, les dépistages et mammographies sont encore trop tardifs.