Vous souhaitez participer à la lutte mondiale contre la surpêche ? Une nouvelle plateforme internet permet dorénavant de visualiser en ligne plus de 35 000 navires de pêche sur tous les océans.

La pêche illégale coûte 23,5 milliards de dollars par an

Global Fishing Watch est une application qui a été développée par Google et les ONG SkyTruth et Oceana. Ayant déjà développé auparavant des sites de surveillance de la déforestation, le géant Google s’attaque aujourd’hui au problème de la surpêche.

Global Fishing Watch se base sur les données du Système d’identification automatique par lequel les bateaux peuvent communiquer leur position entre eux, ainsi que leur direction et leur vitesse. « Ce système largement utilisé à travers le monde a été développé à l’origine pour des raisons de sécurité, afin d’éviter que des navires entrent en collision. Nous avons eu l’idée de l’adapter pour la surveillance de la pêche », explique Brian Sullivan, l’ingénieur en charge du projet chez Google.

Une application facile à utiliser

À la fois accessible à tous et intuitive, Global Fishing Watch présente l’avantage de couvrir le monde entier. Une simple adresse email suffit pour que l’utilisateur puisse se rendre sur la plateforme et choisir la zone qui l’intéresse. L’application donne la possibilité de connaitre le nom, la nationalité et les déplacements des bateaux. C’est un moyen de connaitre les dangers liés à la surpêche ou à la pêche illégale.

Ce site internet présente cependant des limites, puisque tous les navires ne sont pas concernés. De plus, un navire peut arrêter momentanément son AIS, le temps de se prêter à des activités illégales. La mise en place de Global Fishing Watch a coûté environ 10 millions de dollars, financés par des donateurs comme Léonardo DiCaprio. 

À lire aussi : Les océans sont-ils à bout de souffle ?