Déclaration de revenus, baisse des tarifs du gaz, annulation de la hausse de la CSG, voici tout ce qui change au 1er mai 2019.

L’annulation de la hausse de la CSG entre en vigueur

Chaque nouveau mois du calendrier apporte son lot de changements pour le quotidien des Français. Ce mois de mai ne déroge pas à la règle, mais c’est sur une bonne nouvelle qu’il démarre puisque la Commission de régulation de l’énergie a annoncé une baisse des tarifs réglementés du gaz. Dès ce mercredi 1er mai 2019, ces tarifs baisseront de 0,6% après avoir déjà baissé de 1,91% en avril. Concrètement, ces tarifs baisseront de 0,2% pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 0,7% pour ceux qui l’utilisent pour se chauffer et de 0,4% pour ceux qui en ont un usage mixte.

À la suite de l’annulation de la hausse de la CSG pour les retraités qui ont des pensions comprises entre 1.200 et 2.000 €, le gouvernement a annoncé que, dès ce 1er mai 2019, leur prélèvement obligatoire qui avait cours jusqu’ici passerait de 8,3% à 6,6%. Le trop-perçu de l’État entre le mois de janvier et le mois d’avril sera remboursé aux retraités concernés le 2 mai.

Le prix des carburants devrait baisser en Auvergne Rhône-Alpes

Ce mois de mai est également synonyme de déclaration de revenus. Ouverte depuis le 10 avril dernier, celle-ci devra être envoyée avant le 16 mai 2019 inclus pour ceux qui décident d’utiliser la version papier. Pour ceux qui choisissent la déclaration en ligne, la date limite d’envoi est fixée au 21 mai 2019 pour les départements allant du 01 au 19, au 28 mai 2019 pour les départements allant du 2A au 49 et au 4 juin 2019 pour les départements allant du 50 au 95 ainsi qu’aux départements d’Outre-Mer.

Bonne nouvelle sur le front des carburants pour tous ceux qui vivent en région Auvergne Rhône-Alpes. À la suite d’une décision prise en décembre dernier, la Région a décidé de réduire la part de la taxe intérieure de consommation sur les produits pétroliers (TICPE) qui lui revient. Concrètement, cette annonce devrait représenter un gain de 10 centimes par plein de carburant pour les automobilistes concernés.

À lire aussi : Déclaration d'impôts 2019 : ce qu'il faut savoir