En Europe, un processus d’interdiction ou de restriction d’exploitation a été mis en place, jugeant certaines compagnies aériennes étrangères peu sûres. Le but étant de renforcer la sécurité des vols en Europe. Cette liste noire vient d’être mise à jour.

216 transporteurs aériens sont interdits dans l’Union européenne.

Le jeudi 16 juin 2016, la Commission européenne a mis à jour sa liste noire des compagnies aériennes, refusant l’exploitation de nouvelles au sein de l’Union Européenne. Malgré les 216 sociétés toujours interdites, certaines compagnies africaines et indonésiennes ont été félicitées pour leurs efforts et disparaissent donc le la liste.

Parmi les 216 compagnies interdites : 214 sont accusées d’un manque de supervision de la sécurité par les autorités de l’aviation dans 19 pays. Il s'agit de l'Afghanistan, l'Angola, le Bénin, la République du Congo, la République démocratique du Congo, Djibouti, la Guinée équatoriale, l'Érythrée, le Gabon, l'Indonésie, le Kazakhstan (à l'exception d'Air Astana), la République kirghize, le Liberia, la Libye, le Mozambique, le Népal, Sao Tomé-et-Principe, la Sierra Leone et le Soudan. Iraqi Airways (Iraq) et Blue Wing Airlines (Suriname) sont interdites en raison de préoccupations en matière de sécurité.

En vue de leurs efforts, certaines compagnies disparaissent de la liste

Six autres compagnies telles que Afrijet et Nouvelle Air Affaires SN2AG (Gabon), Air Koryo (République populaire démocratique de Corée) ou TAAG Angola Airlines (Angola) font l’objet de restrictions d’exploitation et ne peuvent circuler dans l’Europe que dans le cas où elles utilisent des types d’aéronefs particuliers. Elles ne sont donc pas totalement interdites et ne pourront entrer dans l’espace aérien européen qu’avec certains avions certifiés.

Les compagnies aériennes certifiées en Zambie ont, quant à elles, été retirées de la liste après sa mise à jour. Air Madagascar et trois autres compagnies Indonésiennes (Citilink, Lion Air et Batik Air) ont suivi le mouvement. Alors avant de booker votre billet pour partir en vacances, vérifiez bien avec quelle compagnie vous allez partir !

À lire aussi : Capteurs météorologiques sur les avions : une révolution ?