Vous êtes déprimé et vous cherchez un endroit qui pourra accueillir votre moral en berne ? Sur « Sadtopographies », le compte Instagram d’un artiste australien, vous trouverez tous les lieux qui, dans le monde, portent des noms mortels.

Un artiste australien liste les noms de lieux les plus déprimants

Dans le monde, certains endroits sont plus propices que d’autres à la déprime. Ces endroits portent des noms bien caractéristiques, ils se font en effet remarquer sur une carte par leurs étranges patronymes : « Disappointment Lake » (lac de la Déception), « Mistake Island » (île de l’Erreur) ou encore « Solitude Way » (chemin de la Solitude).

Ces lieux auraient pu passer inaperçu si un artiste australien, du nom de Damien Rudd, ne s’était mis en tête de les répertorier pour les immortaliser.

De nombreux pays revendiquent la fin du monde

Sur son compte Instagram, baptisé « Sadtopographies » et déjà suivi par 66 000 personnes, les internautes ont l’opportunité de faire un tour du monde original : celui des lieux les plus mortels.

Une grande partie de la planisphère est représentée et si vous cherchez un bon endroit pour déprimer, rien de tel qu’une petite virée dans la « Why Me Lord Lane » (rue Pourquoi moi Seigneur), située à Chester, aux États-Unis. Pourquoi pas un voyage vers la fin du monde ? Cette dernière est revendiquée par plusieurs pays puisqu’on trouve des « World’s End » au Royaume-Uni, aux États-Unis mais aussi en Australie, en Norvège ou encore au Sri Lanka. Programme encore plus original, Damien Rudd  vous propose également l’ascension du « Bloody Dick Peak » (mont du Pénis saignant), situé dans le Montana, aux États-Unis. Sensations fortes garanties !