Alors qu’une vague de froid sévit dans la France, des lycéens ont fait la grève vendredi 6 janvier. Les raisons ? Les salles de cours ne sont plus chauffées.

Une grève contre le froid dans les classes

Les outils font les bons travailleurs et il en est de même pour les élèves. Au lycée Pierre-Forst, à Maubeuge, dans la région des Hauts-de-France, les lycéens ont des difficultés à travailler, car ils ont de mauvaises conditions de travail. En effet, les températures de leurs salles de cours avoisinent les dix degrés.

Obligés de travailler avec des gants, des bonnets, des écharpes et des manteaux, les lycéens ont fait la grève vendredi 6 janvier dernier, dans l’espoir que le chauffage sera rapidement remis. « On les autorise à garder leurs manteaux en cours mais ce n'est pas une situation tenable sur le long-terme. Après quelques heures de cours, nous sommes tous frigorifiés », s’est exprimé un professeur dans un reportage de France 3.

Une pièce défectueuse et une chaudière en panne

C’est une chaudière en panne qui est à l’origine de cette situation. Celle-ci présente une pièce défectueuse qui doit être changée. L’article, coûteux, a été commandé le jeudi précèdent la grève et devrait être livré dans un délai de cinq semaines. Un financement qui revient à la région des Hauts-de-France et qui « n’avait pas l’enveloppe budgétaire pour 2016 ».

En attendant que la chaudière soit réparée, les lycéens doivent continuer d’aller en classe malgré le froid qui règne dans les salles. Les chauffages d’appoint n’augmentent la température que de quelques degrés et certains élèves seraient d’ailleurs déjà tombés malades. Souhaitons-leur que la nouvelle pièce arrivera avant le printemps…