La tempête Isaias a traversé la France dimanche 10 février. Au programme : vents parfois très violents, trains supprimés et électricité coupée dans des milliers de foyers de l'Est.

Tempête Isaias : des rafales jusqu'à 130 km/h

Des vents violents ont balayé la France, dimanche 10 février, entraînant sur leur passage de nombreux dégâts. Cette dépression, baptisée Isaias, s'est renforcée en tempête dans la journée en arrivant sur le Nord-Est avec des rafales qui ont parfois atteint 130 km/h

Météo France a établi un bulletin d'alerte pour tout de même 21 départements, puis a levé sa vigilance orange en fin de journée. Ces vents violents ont notamment entraîné la suppression de nombreux trains en Bourgogne et Franche Comté dont 7 TGV. 

Des coupures de courant dans des milliers de foyers

En outre, les TGV reliant Paris à Lausanne, mais aussi Paris à Bâle, Mulhouse à Paris et Lausanne à Paris ont donc été supprimés, ainsi que vingt TER, a précisé la société ferroviaire. Seuls onze TGV ont circulé dans la région mais ils pouvaient connaître des retards en raison des limitations de la vitesse.

Enfin, selon Le Dauphiné Libéré, des coupures de courant ont été constatées dans près de 2.000 foyers de l'Est de la France, à cause des chutes de branches ou d’arbres sur les lignes. Dimanche soir, près de 1.000 foyers étaient encore privés d’électricité en Savoie, notamment dans Les Belleville. Enedis a pu la rétablir partout : lundi 11 février, à 10 heures, la situation était ainsi redevenue normale pour 98% des foyers. 

À lire aussi : Catastrophes naturelles : un coût exorbitant !