"Si vous voulez vraiment aider les malades, ne donnez plus au Téléthon" : voici l'appel lancé par une myopathe ce jeudi 7 décembre, à la veille de l’édition 2018.

Une myopathe appelle à ne plus donner au Téléthon

À la veille du Téléthon, Pascaline Wittkowski tente d'alerter l'opinion publique quant à l'utilisation d'animaux pour les expérimentations lors des recherches sur les maladies génétiques. Atteinte depuis quarante ans d’une dystrophie musculaire, cette Havraise se déplace en fauteuil roulant et n’a aucune autonomie des membres supérieurs. Et la quinquagénaire lance un cri d'alarme : « Si vous voulez vraiment aider les malades, ne donnez plus au Téléthon. »

Dans une vidéo rendue publique par l’association de défense des animaux Peta France, elle partage les deux sentiments qui la tiraillent et l'ont poussée à s’exprimer. Tout d'abord la désillusion, parce qu’aucun traitement majeur contre la myopathie n’a été mis au point après des décennies de recherche scientifique. Et puis la colère, parce que des millions d’animaux ont subi de la vivisection dans les laboratoires, selon elle « Pour rien ». 

L'AFM-Téléthon évoque une obligation réglementaire

Et d'interpeller ainsi : « Tant de recherches, aucune guérison. Pourquoi ? Tout simplement parce que je ne suis pas un chien. » Pour elle, en effet, des chiens, des souris, des singes sont autant de bêtes physiologiquement trop éloignées de l’humain pour donner des résultats concluants. Voilà ce qui expliquerait, confie-t-elle à l’Obs, que les minces avancées scientifiques sur la myopathie soient « un gâchis de temps, d’argent et d’espoir » pour les donateurs, les scientifiques et les malades.

Elle poursuit toujours sur le même ton : « Et un insoutenable massacre d’animaux. Moi, je n’ai jamais demandé qu’on torture pour que je remarche, jamais ! Et je réclame à la communauté scientifique que cela cesse. » De son côté, l'AFM-Téléthon, l'association organisatrice de la grand-messe caritative, rappelle dans un communiqué que la recherche animale est une « obligation réglementaire, strictement encadrée par des règlements européens et français ».