Le Parlement taïwanais vient de voter une loi visant à lutter contre la maltraitance animale. Elle interdit notamment l’abattage, la vente et la consommation de viande de chiens et de chats. 

 

Une peine pouvant aller jusqu’à deux ans de prison

Dans le cadre d’une loi sur la protection animale, le Parlement taïwanais a adopté ce mardi 11 avril 2017 un amendement interdisant l’abattage des chiens et des chats pour la consommation humaine ainsi que la consommation et la vente de ces animaux.

Toute personne ne respectant pas cette nouvelle législation devra payer une amende et les peines pourront aller jusqu’à deux ans de prison.

Les chiens et chats considérés comme des animaux de compagnie

Alors qu’il était fréquent de consommer de la viande de chiens ou chats à Taïwan, et dans d’autres pays d’Asie, une évolution sociétale est en cours depuis quelques années avec l’essor des animaux de compagnie. De plus en plus de chiens et chats sont ainsi considérés comme des membres à part entière des familles, et non plus comme une source d’alimentation. Si Taïwan est le premier pays à avoir légiféré sur le sujet, il est probable que d’autres pays du sud-est asiatique lui emboîtent le pas.

La nouvelle loi taïwanaise vise à lutter contre la maltraitance animale. Outre la consommation de viande de chiens et de chats, certaines pratiques abusives ont été interdites, notamment le fait de tenir son animal en laisse à côté du véhicule lors de déplacements en voiture ou à scooter.

À lire aussi : Ce chien arrive à dire « maman » alors que le bébé ne peut pas