Les appareils auditifs réduisent le risque de démence mais pas seulement. Ils limitent aussi le risque de dépression et de chute.

Les appareils auditifs réduisent les risque de démence, de chute et de dépression

Selon une étude menée par des chercheurs de l'Université du Michigan, aux États-Unis, porter des prothèses auditives n’aurait pas pour seul bénéfice la réduction du risque de démence en particulier la maladie d’Alzheimer. Ils auraient d’autres vertus en lien avec la santé de ceux qui portent de tels appareils.

La surdité a un impact sur la vie de la personne qui en est atteinte, mais ces inconvénients peuvent être réduits grâce aux appareils. Les chercheurs américains ont en effet remarqué que les seniors atteints de surdité portant des prothèses auditives ont, un taux de risque réduit de 18% pour la démence, 13% pour les chutes et 11% pour la dépression.

Une perte d'autonomie, d'équilibre et de stimulation du cerveau

Pour en arriver à ces conclusions, les auteurs de cette étude ont fait appel à 115.000 volontaires de plus de 66 ans atteints de surdité. Ils ont suivi leur état de santé pendant 3 ans puis on refait un bilan. Ce dernier a ainsi pu montrer un écart entre les personnes appareillées et celles sans prothèses auditives.

Selon les scientifiques, cette différence s’explique par « le fait que la surdité favorise le manque d’interactions sociales, la perte d’autonomie, d’équilibre et le manque de stimulation cérébrale » rapportent nos confrères de Sud-Ouest. En France, seulement 35% des personnes appareillables sont équipées de prothèses auditives. En cause, leur coût très élevé. La réforme 100% santé votée fin 2018 devrait réduire le reste à charge et permettre au plus grand nombre de s’appareiller.

À lire aussi : Comment bien choisir son appareil auditif ?