Le manque d'eau a rarement été aussi important dans les Alpes. En Haute-Savoie, le lac d'Annecy est à son niveau le plus bas depuis 1947. Si ce constat est inquiétant pour les stations de ski, il l'est aussi pour les animaux, notamment les poissons.

Le niveau du lac d'Annecy au plus bas, une bonne nouvelle pour les oiseaux

La pluie est attendue au lac d'Annecy dont le niveau n'a jamais été aussi bas depuis 1947. La surface du lac a baissé d'un mètre. Si cela est une mauvaise nouvelle globale, Baptiste Doutau, chargé de mission à la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) en Haute-Savoie, explique que cette baisse du niveau d'eau « rend le site favorable à une halte migratoire » des oiseaux, qui ne pourraient s'arrêter dans le cas contraire.

Mais un autre spécialiste, témoigne sur France 3 du fait que la sécheresse provoque des « assecs assez prononcés » dans le lit des cours d'eau de la région. « Pour la faune aquatique, c'est la catastrophe », souligne Damien Zanella, directeur Environnement au Sila, l'accès à l'eau devenant plus compliqué.

Boire ou skier il faut choisir

Et le cas du lac n'est pas isolé puisque les deux départements de la Savoie souffrent de la sécheresse. Par conséquent, des restrictions ont été décidées : interdiction d'arroser, de laver les voitures. Les associations de protection de l'environnement s'inquiètent aussi pour cet hiver. En effet, les stations de ski utilisent chaque année beaucoup d'eau pour leurs canons à neige. Pour alerter quant à la situation critique, la fédération Rhônes-Alpes de protection de la nature a lancé la campagne L'eau en Haute-Savoie, va-t-on choisir de la boire ou de la skier ? 

Pour rappel, chaque année dans les Alpes, 95 millions de mètres cubes sont utilisés pour faire de la neige artificielle soit l'équivalent de la consommation des villes de Lyon, Marseille et Bordeaux réunies. Le besoin des canons a doublé en dix ans alors qu'il pleut de moins en moins et que les températures augmentent. Et si les vacanciers apprenaient à skier sur l'herbe ? Il faudrait pour cela qu'elle pousse. Là encore la sécheresse est responsable.

À lire aussi Les principaux records climatiques