Onze départements ont déjà pris des mesures de restrictions d’eau en raison de la sécheresse, selon les informations communiquées mardi 14 mai, par Emmanuelle Wargon. Si à la surface on manque d'eau, les nappes phréatiques souffrent aussi !

Onze départements ont déjà pris des mesures de restrictions d’eau

Mieux vaut prévenir que guérir ! Face au risque de sécheresse, onze départements ont déjà pris des mesures de restrictions d’eau, selon les informations communiquées mardi 14 mai par Emmanuelle Wargon, à l'issue de la commission de suivi hydrologique.

La secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire estime sur franceinfo : « Ça nous permet de suivre au plus près et aussi de sensibiliser tous les usagers à un usage raisonnable ». Enfin, ces dispositions vont également permettre de travailler « avec les gestionnaires de barrages, par exemple, pour voir comment on peut optimiser l'utilisation de l'eau. »

17% de déficit de pluviométrie par rapport à une année normale

Si parfois le manque d'eau menace, certains départements sont déjà touchés par la sécheresse. Ainsi, l'Indre est en alerte rouge. Les Pyrénées-Orientales et la Vienne sont en alerte orange. Le Nord, la Charente-Maritime, la Charente, les Deux-Sèvres, la Creuse, le Rhône, l'Ain, et l'Isère sont en alerte simple. Six autres départements sont, eux, en vigilance. 

Et l'eau manque aussi en profondeur. Selon le ministère, la France est en 2019 à 17% de déficit de pluviométrie par rapport à une année normale. Le niveau de la moitié des nappes phréatiques est en dessous des normales à cause du manque de pluie cet hiver et de la sécheresse de 2018. 

À lire aussi : Évolution du climat en France d’aujourd’hui à 2100