À l’initiative de l’Organisation mondiale de la Santé, une conférence s’est ouverte le 27 août à Genève pour faire face aux risques du changement climatique sur la santé.

Les faits ne sont pas nouveaux et l’OMS tente d’accélérer les choses pour prendre les mesures nécessaires avant qu’il ne soit trop tard.

Le réchauffement climatique s’est accéléré. En effet, depuis le début des années 1990 la température moyenne augmente de 0,18 °C chaque décennie alors qu’elle n’avait augmenté que de 0,75 °C en un siècle. Le réchauffement est responsable de milliers de décès supplémentaires chaque année depuis 1970. La situation ne semble pas s’améliorer puisque l’année 2014 est en bonne voie pour devenir l’année la plus chaude jamais enregistrée !

Des millions de décès sont liés plus ou moins directement au climat. Par exemple, la pollution de l’air provoque le décès prématuré de 7 millions d’individus et les catastrophes naturelles en hausse sont responsables de 60 000 décès chaque année.

Selon l’OMS, il existe également un risque accru de voir le développement de certaines maladies très sensibles aux variations météorologiques. La dengue par exemple, pourrait toucher 2 milliards de personnes d’ici 2080 !

Malgré ces données catastrophiques, l’OMS est optimiste, car selon eux, certaines actions permettraient de sauver des millions de vies chaque année.

Les résultats de cette conférence seront communiqués le mois prochain.

© pogonici - Fotolia.com