D’ici 2018, le prix des prothèses dentaires, dont les tarifs étaient jusqu’ici libres, seront plafonnés et ne pourront dépasser 550 €. Une mesure qui suscite la colère des dentistes.

Nouveaux tarifs dentaires en 2018

Alors que le tarif des prothèses dentaires était jusqu’ici libre (pouvant parfois atteindre les 1 000 €), la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé que les prix seraient plafonnés : ainsi, d’ici à 2017, le prix d’une prothèse ne pourra pas excéder les 550 € et d’ici à 2020, le prix ne pourra pas dépasser 510 €.

Pour compenser le manque à gagner pour les dentistes, le gouvernement envisage que certains soins simples, comme le traitement d’une carie, soient revalorisés. Ainsi, de 41 € en 2017, soigner une carie vous coûtera 67 € en 2018.

Les dentistes insatisfaits

La nouvelle tarification des soins dentaires est loin d’enchanter les dentistes. Ces derniers estiment en effet que les prix de base des prothèses sont élevés et nécessitent donc d’avoir des tarifs adaptés. Par ailleurs, les dentistes considèrent que ce sont les prestations dont les tarifs sont libres qui leur permettent de couvrir les frais de fonctionnement de leurs cabinets. Le plafonnement des prix entraînera selon eux de lourdes pertes qui ne pourront pas être compensées.

En outre, la revalorisation de certaines prestations de base ne permet pas, selon les dentistes, de rétablir un équilibre. D’autant plus que la hausse des tarifs ne s’applique pas à tous les soins les plus simples. Ainsi, le tarif du détartrage ne sera pas augmenté. Les dentistes, qui ont déjà manifesté contre les projets du gouvernement, devraient se mobiliser à nouveau pour manifester leur mécontentement.