Selon une étude menée par une équipe de l’université de Kyushu, au Japon, manger moins vite permettrait de perdre du poids. Explications.

Moins de risque de surpoids

Les diététiciens le savent : pour perdre du poids, il faut manger lentement. Cette préconisation vient d’être confirmée par une étude menée par des chercheurs japonais et publiée dans la revue BMJ Open. Selon ces travaux, les personnes qui prennent leur temps pendant les repas sont aussi ceux qui ont le plus de chances de perdre du poids. Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont épluché les dossiers médicaux de près de 60.000 personnes atteintes de diabète de type 2, entre 2008 et 2013.

« Des interventions visant à réduire la vitesse des repas peuvent être efficaces pour prévenir l’obésité », ont noté les auteurs de cette étude. En règle générale, les personnes qui expliquaient manger « lentement » étaient celles qui avaient un tour de taille moins élevé en moyenne. Et c’est aussi dans cette catégorie de personnes que l’on trouvait le moins de personnes obèses ou en surpoids.

Comment expliquer ce phénomène ?

En revanche, chez les personnes qui expliquaient manger à une vitesse « normale » (56 %) et « vite » (37 %), le surpoids était plus fréquent et leurs IMC (indice de masse corporelle) étaient plus élevés. Quand on mange doucement, le cerveau a le temps de nous envoyer des signaux de satiété. Et si on a l’impression de ne plus avoir faim, alors on mangera moins. Au lieu des 10 minutes habituelles, si on prenait 20 bonnes minutes pour déjeuner ?

Reste que cette étude devrait être poussée encore plus loin, selon certains chercheurs. Il faudrait en effet calculer de la même manière le temps passé à table plutôt que de s’en tenir aux témoignages des patients. Par ailleurs, il faudrait que les patients observés ne soient pas tous atteints de diabète. De précédentes études avaient révélé que le fait de manger vite doublait les risques d'obésité. Le conseil est donc bon à suivre. 

À lire aussi : Régimes : si le cerveau ne veut pas ils ne servent à rien