Redoine Faïd a été interpellé après trois mois de cavale, mercredi 3 octobre au petit matin à Creil, dans l'Oise. Il se déplaçait en burqa pour ne pas être repéré. Le braqueur multirécidiviste et trois de ses complices vont être mis en examen. 

Redoine Faïd se déplaçait en burqa et cela a entraîné son arrestation

Le braqueur Redoine Faïd, 46 ans, a été interpellé tôt mercredi 3 octobre, à Creil, dans l'Oise, après trois mois de cavale. Il utilisait une burqa pour se déplacer, un détail vestimentaire qui a précipité son arrestation, selon le procureur de Paris François Molins. 

En effet, quelques jours avant son arrestation, les enquêteurs avaient identifié une jeune femme qui « prenait à bord de son véhicule une personne vêtue d'une burqa dont l'allure laissait supposer qu'il pouvait s'agir d'un homme », a indiqué François Molins, lors d'un point presse.

Des armes retrouvées près de Redoine Faïd lors son arrestation

Le magistrat a détaillé l'arrestation : « Le 2 octobre vers 22h30 (...), les enquêteurs ont vu l'individu vêtu d'une burqa sortir du véhicule (...) et entrer au domicile de la jeune femme ». Et d'ajouter que peu après, un second individu lui aussi vêtu d'une burqa les avait rejoint. François Molins de conclure : « C'est dans ce contexte que les opérations ont été accélérées et que les enquêteurs ont interpellé cette nuit, donc à 4h20, Redoine Faïd. »

Six autres personnes ont également été interpellées. Dans l'appartement où se cachait le braqueur, « un revolver chargé placé à portée de main de Redoine Faïd », une « arme automatique », ainsi que « deux burqas et perruques » ont été retrouvées, a précisé François Molins. Mais l'opération policière s'est déroulée sans aucun tir. Au final, son interpellation a eu lieu à seulement 100 km de la prison de Réau (Seine-et-Marne), de laquelle il s'était évadé en hélicoptère le 1er juillet.