Le braqueur multirécidiviste Redoine Faïd, condamné à de multiples reprises, a remis ça. Il s'est évadé dimanche 1er juillet par hélicoptère de la prison de Réau, en Seine-et-Marne, dans laquelle il était incarcéré.

Redoine Faïd s'est évadé de prison en hélicoptère

Redoine Faïd purgeait une peine de 25 ans de prison, notamment pour un braquage raté au cours duquel la policière Aurélie Fouquet avait trouvé la mort. Le multi-récidiviste s'est de nouveau fait la belle. Il  s'est évadé, en hélicoptère, avec la complicité de deux hommes de la prison de Réau (Seine-et-Marne), ce dimanche 1er juillet.

Sur RTL, Martial Delabroye, représentant Force ouvrière de ce centre pénitentiaire, tente d'apporter des explications au fait qu'un détenu puisse en 2018 s'échapper grâce à un hélicoptère posé dans une cour de prison. En effet, cette évasion surprend. « Nous sommes autant étonnés, nous avions pointé du doigt ce manque de sécurité ». Et d'ajouter : « La prison a été construite en gestion déléguée, elle n'appartient pas à l'État. Il y a des problèmes à revoir sur cette gestion ».

Le transfèrement de Faïd avait été demandé

En outre, on apprend ce lundi 2 juillet 2018 par LCI que des agents pénitentiaires avaient demandé le transfèrement de Redoine Faïd dans une autre prison. Dans un mail daté du 22 juin, que LCI s’est procuré, l’un d’entre eux le réclame explicitement. Selon la chaîne, l’administration pénitentiaire aurait répondu que le cas du braqueur serait étudié en septembre.

Le plan épervier a été déclenché et 3.000 policiers et gendarmes sont mobilisés pour retrouver le braqueur récidiviste. Pour rappel, ce dernier s'était déjà évadé à Sequedin dans le Nord. En 2013, lors de sa première cavale, sa fuite avait duré 6 semaines. Les professionnels soulèvent donc le fait que ce détenu aurait dû être mieux surveillé.