Réduire nos déchets en réintroduisant la consigne ? C’est une idée qui fait son chemin et que quelques grandes multinationales ont décidé de réinventer.

Bientôt le retour des bouteilles de Coca-Cola en verre ?

La question des emballages des aliments est au cœur des politiques environnementales aujourd’hui. Difficile de lutter contre la pollution plastique et la quantité de nos déchets sans revoir fondamentalement nos modes de consommation, et notamment l’aspect périssable de nos emballages. C’est pour répondre à cet enjeu que de grandes entreprises telles que Procter & Gamble, Nestlé, Carrefour, Unilever, Danone et Coca-Cola se sont associées à l’entreprise de recyclage TerraCycle pour imaginer des emballages, non pas recyclables, mais réutilisables.

Pour ce faire, ils ont repris l’idée de la consigne. Un concept désuet puisqu’il avait cours dans les années 50 et jusqu’à l’apogée du plastique. Le principe : créer des emballages qui pourront être récupérés, lavés puis réutilisés.

La consigne de nouveau testée par les Parisiens au printemps

C’est grâce au site de e-commerce Loop que ce projet pourra être mis en œuvre. Les consommateurs pourront bientôt, avec ce concept, acheter divers produits de marques telles que Dash, Ariel, Nesquick, Dove etc. qui leur seront livrés dans une grande boîte dans laquelle ils pourront, une fois les produits consommés, remettre les emballages.

Lorsqu’ils le voudront, un livreur viendra récupérer cette boîte et ces contenants seront lavés, puis remis en circulation. Pour le moment, ce projet entre dans une phase de test et, dès le printemps prochain, les Parisiens et New-Yorkais pourront s’essayer à la consigne et constater la réduction du nombre de leurs déchets.

À lire aussi Recyclage plastique : la France, mauvaise élève de l’Europe