Le rachat de crédit consiste à réunir l’ensemble de ses prêts en un seul afin de faire des économies sur ses mensualités. Qui peut en bénéficier ?

Fais-je partie des personnes qui peuvent bénéficier d’un rachat de crédit ?

A priori, vous pouvez bénéficier d’un rachat de crédit si :

  • Vous êtes endetté au-delà de 35 % de vos revenus nets mensuels ;
  • Vous êtes endetté à moins de 35 % de vos revenus nets mensuels et que vous souhaitez simplifier la gestion de vos crédits ;
  • Vous souhaitez renégocier le taux de votre emprunt immobilier suite à la baisse du taux sur le marché.

Les ménages en instance de divorce, les étrangers titulaires d’un titre de séjour temporaire, ainsi que la plupart des SCI, EURL, SARL et autres entreprises, sont automatiquement exclus.

Puis-je profiter d’un rachat de crédit si je suis en situation précaire ?

Les organismes de rachat demandent généralement un certain nombre de garanties de solvabilité. Les dossiers des personnes en CDI, à la retraite ou fonctionnaires seront généralement traités plus favorablement.

Si vous êtes en CDD, intérim ou autoentrepreneur par exemple, il faudra pouvoir justifier de revenus stables depuis plus de deux ans.

Puis-je profiter d’un rachat de crédit si je suis fiché ?

Toute inscription au fichier des incidents de paiement par carte bancaire ou chèque (FCC) ou au fichier des incidents de paiement de crédit (FICP) rend impossible l’obtention de tout nouveau crédit ou d’opération de rachat.

D’autre part, les personnes en situation d’endettement trop important (supérieur à 70 % de leurs revenus) ne pourront pas bénéficier d’un rachat de crédit.

Suis-je trop âgé pour bénéficier d’un rachat de crédit ?

Les critères d’âge diffèrent selon les organismes de rachat. Mais de manière générale, on acceptera une limite d’âge autour de 80 ans au moment de la dernière échéance.

Quels sont les autres critères de rejet ?

Sachez que chaque organisme a ses propres critères d’acceptation.

De manière générale, le rachat de crédit ne pourra être accepté si l’objet du financement concerne un bien professionnel, des dettes professionnelles, la réalisation de travaux seuls, l’achat d’un terrain seul ou des dettes de jeu.