Savez-vous où vous asseoir pour être le mieux servi ? Ou encore que boire du thé ou du café chaud à bord d'un avion est une mauvaise idée ? Les hôtesses de l'air et les stewards lèvent le voile sur les petits secrets de l'avion.

Manger à bord de l’avion : gare aux microbes !

Saviez-vous que la table pliante que l’on utilise pour manger dans l’avion n’est pas aussi propre que l’on croit ? Selon les hôtesses de l’air et les stewards interrogés par Business Insider, il arrive que des passagers se permettent d’y changer les couches de leur bébé. Quant au nettoyage, il se fait avec un seul et même torchon pour l’ensemble des tables. Alors, imaginer dans quel état est ce torchon lorsqu’il atteint la dernière rangée suffirait à perdre l’appétit ! Rappelons par cette même occasion qu’une tablette pour changer les couches de bébé est toujours présente dans les toilettes : si vous ne vous en êtes pas aperçu, c’est qu’elle était rangée.

Consommer des liquides chauds à bord d’un avion est également une mauvaise idée. Fini donc les cafés, les thés et les soupes ! Non pas parce qu’un liquide chaud altère la tension artérielle, mais parce que les tuyaux qui transportent l’eau chaude depuis la chaudière de l’avion jusqu’à votre tasse ne sont jamais nettoyés ! Les hôtesses de l’air interrogées par Business Insider avouent ne jamais boire elles-mêmes de liquide provenant de cette citerne.

Bien choisir votre siège pour votre prochain vol

Contrairement à l’idée reçue, ce n’est pas à l’avant de l’avion qu’on est le mieux servi, mais à l’arrière. Les passagers de classe Affaires reçoivent certes leur repas en premier, mais les hôtesses de l’air essaient généralement d’éviter de leur servir de l’alcool. Car lorsqu’une bouteille est servie à l’avant de l’appareil, elle passe au vu du reste des passagers, qui seront eux aussi tentés de commander du vin à la place du jus de fruit ou de l’eau minérale. Et pour le personnel navigant, plus il y a de passagers alcoolisés, plus le risque est important que l’un d’entre eux devienne ivre, car nul ne sait combien d’alcool il a consommé avant de monter à bord !

Fait certes rarissime, le décès d’un passager n’est pas totalement exclu à bord de l’avion. Les consignes données à ce sujet par les différentes compagnies aériennes divergent : chez certains transporteurs, les hôtesses et les stewards doivent placer le passager décédé dans la cuisine, à l’arrière de l’aéronef ; chez d’autres, ils doivent le placer sur un siège d’une rangée où il y a le moins de passagers. Mais dans le cas où l’avion serait complet, vous n’êtes pas totalement à l’abri d’avoir un voisin sans vie !

Vous aimerez aussi : Passagers indisciplinés et violents : la bête noire des compagnies aériennes