Après de longs mois à pestiférer contre le temps maussade, les journées courtes et les températures assez froides, sans avoir été exceptionnelles, voilà que la saison des amours, le Printemps, pointe le bout de son nez.

Si elle ne commence officiellement que le 21 mars 2017, ses effets se font déjà sentir sur le thermomètre et sur la qualité de l’air : les pollens sont de retour.

Le Printemps, le pollen et les allergies

Chaque année c’est la même histoire et, malheureusement, on ne peut rien y faire : avec les beaux jours qui reviennent, les journées qui s’allongent et les températures qui remontent viennent les balades, la bonne humeur et les allergies. Ces dernières sont surtout liées à la multiplication des pollens qui recommencent à virevolter au gré du vent, pour le plus grand malheur des allergiques.

En cette deuxième semaine du mois de mars 2017, ce sont surtout les régions du pourtour méditerranéen, les plus chaudes, qui sont touchées. Le Réseau National de Surveillance Aérobiologique, RNSA, a émis une vigilance Orange sur tout le littoral méditerranéen pour le pollen de cyprès samedi 11 mars 2017. Et ça n’ira pas en s’arrangeant, au fur et à mesure que le Printemps s’installe.

Alerte de niveau 2 aux pollens allergènes dans l’ensemble du pays

Si le Sud et le Sud-Est de la France sont les régions les plus touchées par cette première grosse vague d’alerte aux pollens allergènes, du fait de la concentration en cyprès, l’ensemble de la France est en alerte de niveau 2 sauf pour le Nord et l’extrême Ouest. Le Sud est particulièrement touché, car les températures sont un peu plus douces que les normales saisonnières.

Outre le cyprès, le RNSA estime qu’il y a aussi un risque allergique au niveau des pollens d’aulne et de frêne.

À lire aussi : Les bons gestes à adopter pour minimiser les allergies !