C’est une petite révolution à laquelle ont droit les patients parisiens : dans la plupart des établissements de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP), il est désormais possible de prendre rendez-vous en ligne.

Les hôpitaux parisiens mettent à la disposition de tous leur outil informatique de prise de rendez-vous

Pour prendre rendez-vous à l’hôpital, fini le standard et l’attente qui va avec ! Si vous souhaitez vous faire soigner dans un établissement de l’AP-HP, il suffit désormais de vous connecter sur www.aphp.fr/rendez-vous et d’y visualiser les disponibilités des différents médecins, selon le motif de votre visite. S’il s’agit d’une première consultation, vous pouvez même voir dans quel hôpital le rendez-vous pourra se prendre au plus tôt. L’outil est très facile à utiliser et vous donne les réponses instantanément.

Mais ne vous y trompez pas : il ne permet en aucun cas de doubler d’autres patients ni d’aller plus vite que si vous preniez votre rendez-vous via le standard. Par ces deux canaux, vous accédez à la même base de données : dans le cas classique, lorsque vous prenez rendez-vous par téléphone, la standardiste accède à la même base de données. D’ailleurs, avis aux personnes réfractaires à l’informatique : ces standards continueront d’exister.

L’ensemble des 39 groupes hospitaliers de l’AP-HP devraient être connectés avant juin 2018

À l’heure actuelle, sept hôpitaux parisiens sont branchés sur cet outil de prise de rendez-vous en ligne : les hôpitaux Antoine-Béclère, Bicêtre, Paul-Brousse, Rothschild, Saint-Antoine, Tenon et Trousseau, ainsi que plusieurs services de l’hôpital européen Georges Pompidou. L’AP-HP, qui compte 39 hôpitaux, a l’intention de connecter un nouvel établissement par mois. D’ici juin 2018, l’ensemble des 39 groupes hospitaliers devraient être connectés.

L’AP-HP a d’importantes attentes vis-à-vis de cet outil numérique et vise 30 % de prises de rendez-vous via Internet. À ce jour, plus de 3 500 rendez-vous ont déjà été pris en ligne. Outre le fait de désengorger les standards téléphoniques, l'avantage de ce dispositif pour les hôpitaux est qu’il envoie automatiquement un SMS de rappel au patient. L’AP-HP compte ainsi réduire le nombre de rendez-vous non honorés, ce qui améliorera la rentabilité des établissements et libérera des plages horaires, réduisant de ce fait les délais d’attente.

À lire aussi : Une consultation chez le généraliste coûte désormais 25 euros